SDDM vs GDM – Quel Desktop Manager est fait pour vous ?

Le gestionnaire d'affichage ou "gestionnaire de connexion" est un outil qui démarre le serveur d'affichage de votre système. Vous ne devez pas confondre le bureau lui-même et le gestionnaire d'affichage, car ce dernier est uniquement responsable de l'acceptation de votre nom d'utilisateur et de votre mot de passe et de l'affichage du nom d'utilisateur.

SDDM vs GDM - Quel Desktop Manager est fait pour vous ?

La plupart du travail effectué par le gestionnaire d'affichage passe inaperçu, et vous ne verrez souvent que la partie « d'accueil » (fenêtre de connexion) de l'outil. C'est pourquoi il n'est pas toujours facile de choisir le meilleur.

Dans cet article, nous examinerons deux gestionnaires de bureau très populaires, SDDM et GDM, pour vous aider à choisir celui qui vous convient le mieux.

Qu'est-ce que GDM ?

GDM est le gestionnaire d'affichage par défaut de Gnome et il est compatible avec X et Wayland. Avec GDM, vous pouvez utiliser le système X Window sans avoir besoin de modifier le fichier de configuration ou d'effectuer des actions dans la ligne de commande. Pour certains, c'est un meilleur choix que le gestionnaire d'affichage XDM par défaut de X, qui vous oblige à modifier la configuration.

Ce gestionnaire d'affichage a quelques fonctionnalités intéressantes. Il prend en charge la journalisation automatique, les sessions personnalisées, la connexion sans mot de passe et le masquage des listes d'utilisateurs. Jusqu'à la version 2.38.0, GDM prenait en charge divers thèmes de conception. Cependant, toutes les instances ultérieures ne prennent pas en charge la fonctionnalité.

Le programme a également un ensemble de composants intéressants. Par exemple, le sélecteur est un outil qui choisit un hôte distant pour gérer un affichage à distance sur l'affichage connecté. Il dispose également d'un module d'authentification enfichable (PAM) et X Display Manager Control Protocol (XDMCP)

Il est important de noter qu'Ubuntu est récemment complètement passé à Gnome et utilise le gestionnaire de bureau GDM3 par défaut. Si vous envisagez d'utiliser Ubuntu, il est probablement préférable d'utiliser GDM car il peut y avoir plus d'efforts de développement pour le rendre aussi compatible que possible.

gnome

Qu'est-ce que SDDM ?

SDDM est un gestionnaire d'affichage récent qui est également compatible avec Wayland et X. KDE, une communauté internationale de logiciels libres, a choisi SDDM parmi tous les autres gestionnaires d'affichage comme gestionnaire d'affichage par défaut dans KDE Plasma 5.

Le fait que KDM l'ait choisi comme son propre gestionnaire d'affichage prouve la fiabilité de SDDM. Outre KDE, Fedora et LXQt, les développeurs ont également choisi SDDM comme gestionnaire d'affichage par défaut.

Ce logiciel est compatible avec les thèmes QML. Bien qu'il s'agisse généralement d'un avantage, ceux qui ne maîtrisent pas suffisamment QML peuvent avoir des difficultés à personnaliser l'interface. Cependant, les autres options de configuration sont simples.

Pour configurer SDDM, il suffit d'éditer un fichier (etc/sddm.conf). La modification de ce fichier vous permet d'activer ou de désactiver la connexion automatique, de décider quels utilisateurs apparaîtront dans la fenêtre de connexion (greeter), de choisir un thème et d'activer le verrouillage numérique. Si vous êtes un utilisateur de KDE, vous pouvez trouver un éditeur de configuration SDDM dans les paramètres système qui peut faciliter ces modifications.

sddm

GDM vs SSDM : face à face

GDM et SSDM prennent tous deux en charge X et Wayland et sont des gestionnaires d'affichage fiables. L'un est approuvé par Ubuntu tandis que l'autre obtient le feu vert de KDE, Fedora et LXQt.

En ce qui concerne les fonctionnalités, SSDM pourrait avoir une interface utilisateur légèrement meilleure. Il prend en charge les vidéos, les fichiers GIF, l'audio et les animations QML. L'interface utilisateur de GDM est beaucoup plus simple et s'intègre bien avec d'autres distributions Gnome, mais manque d'esthétique.

Sur le plan positif, GDM est beaucoup plus facile à personnaliser. Vous avez juste à savoir quels fichiers sont personnalisables, et vous pouvez faire beaucoup avec. Il est facile de changer d'environnement, mais vous devez toujours utiliser Gnome si vous voulez que cela fonctionne bien.

De plus, GDM fonctionnera bien avec n'importe quel bureau, ce qui n'est pas le cas avec SDDM. En effet, SDDM ne lance pas le trousseau de clés Gnome lorsque vous vous connectez, alors que GDM le fait par défaut.

Verdict

Dans l'ensemble, SDDM est actuellement un peu mieux noté que GDM, mais il n'y a pas de grandes différences entre les deux. Cela dépend principalement de vos compétences dans un certain langage de balisage (QML dans le cas de SDDM) et si vous préférez ou non un gestionnaire facile à personnaliser (dans le cas de GDM). Les deux fonctionnent très bien et sont les gestionnaires d'affichage graphique par défaut de certaines des distributions Linux les plus populaires.

Alors, lequel obtient le feu vert de votre part et pourquoi ? Est-ce SDDM ou GDM ? Partagez vos choix dans les commentaires ci-dessous.

Messages récents